Spectacle Claass, première partie Organ Mood

Spectacle Claass, Samedi  le 10 décembre 21h00, Billet: 10$

 

 

 

En première partie Organ Mood

La formation montréalaise CLAASS résulte de l’union des talents de deux des membres fondateurs de We Are Wolves, Alexander Ortiz et Vincent Levesque, avec ceux du réalisateur de musique éléctronique Jordan Dare.

www.myspace.com/claassmontreal
claass.bandcamp.com
www.facebook.com/pages/CLAASS/9119607022
www.twitter.com/CLAASSmusic

Le trio est né en 2007 d’un désir commun d’exploration de nouvelles sonorités, d’intégration de leurs inspirations actuelles à celles du passé et de produire un son « DIY » à l’image de leur élan créatif.

Sans donner nécessairement dans la nostalgie, ce projet résolument expérimental a conduit à un savant mélange qu’on pourrait qualifier de post-punk éléctronique qui porte une indéniable affection pour la
CLAASS: Alexander Ortiz, Vincent Levesque, Jordan Dare 
electro/ electronic/ new wave/ post punk/ rock

Organ Mood

Né de l’union insolite du vidéaste Mathieu Jacques et de l’expérimentateur sonore Christophe Lamarche-Ledoux, le projet Organ Mood repose sur les concepts d’improvisation, d’immersion et de mysticisme, tels qu’exploités et conçus auparavant par des artistes tels que Jean-Michel Jarre, Kraftwerk et Delia Gonzales & Gavin Russom.

Dans le cadre de ces rituels, qui retiennent plus de la performance que du spectacle rock, le duo s’efforce d’immerger le public dans un univers audiovisuel singulier, cherchant à faire vivre au spectateur une expérience unique. Influencés par des instruments électriques et électroniques rassemblés et connectés, sons et projections se forment et se déforment. Abstraits, géométriques et organiques, les motifs créés et projetés supportent et inspirent les compositions musicales répétitives, mélodiques et hypnotiques. Beatbox, synthé et séquenceur soutiennent l’orgue électronique avec lequel le musicien improvise ses pièces, sans avoir recours à des séquences pré-programmées; le son de l’orgue se répercute dans les rétroprojecteurs de l’artiste qui lui, gratte, dessine, crée en direct des compositions lumineuses en superposant acétates colorés et sérigraphies, images évoquant tant Norman McLaren que Paper Rad. Le public, bien plus que simple spectateur, se retrouve au centre de la création. Combinées puis modelées selon sa vision, ses pulsions et ses envies, musiques et images l’envoûtent et le plongent dans un état contemplatif, introspectif et optimiste. 

www.organmood.net
www.myspace.com/organmood
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s